Smashed

20464618.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie DVD mars 2013  film de James Ponsoldt

Voilà une super découverte !  Enfin l’alcoolisme avec un autre regard , grandeur et décadence oui mais sans à priori ni jugement …  Mary Elisabeth Winsteaad , si juste dans la joie comme dans le désespoir . Les réveils de cuite sont troublants de vérité ,comme l’euphorie qui les précèdent.Tous les personnages jouent follement bien, un coup de projecteur sur le directeur adjoint de l’école primaire (Nick Offerman) libidineux  , dévoué à sa cause mais si drôle  qu’on lui pardonne son addiction au sexe en remplacement à d’autres toxiques. C’est une réussite…aucune critique négative , le bonheur de l’instant et la recherche du bonheur sans artifice pas évident…

Publicités

Thérèse Desqueroux

Therese-Desqueyroux-affiche

Dernier film de Claude Miller

Film  discret avec un soupçon du regard de Chabrol sur la bourgeoisie. Audrey Tautou est charmante,  transparente , fragile, voir un peu trop pour donner une dimension diabolique, son regard ressemble à  celui du hamster pris au piège, elle tourne dans la roue du film sans nous inquiéter  outre mesure . Bel surprise sur Gilles Lellouch rustre et  attachant, il joue son rôle très justement, limité comme son personnage, par la le carcan de la famille bourgeoise des propriétaires terriens de l’époque  .  Anaïs  Demoustier est troublante avec un grand écart entre le tumulte de la passion et  la raison bourgeoise, belle prestation. La libération de Thérèse témoigne de l’amour de son mari. C’est un beau film  de Miller mais sûrement  pas le  plus fort….